HÉRODOTE   Accueil
  Bulletin d'Abonnement
  Institut Français de Géopolitique
  Liste de diffusion Hérodote / IFG

Directeurs

Béatrice Giblin,
Yves Lacoste.

Comité de Rédaction


Frédérick Douzet,
Sonia Jedidi,
Barbara Loyer,
Delphine Papin,
Jean-Luc Racine,
Jérémy Robine,
Philippe Subra,
Frédéric Encel.

Thèmes envisagés*

- Amérique Latine
- Sahel
- Inde
- Migrations
- Islams
- Questions mémorielles
- Le Nil
- Éthiopie
- Afrique sub-saharienne


* Attention : il ne s'agit pas de titres de numéros à venir et rien ne garantit que de ces thèmes aboutissent un jour à des numéros. -

Les auteurs

A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z

Rechercher



 

135 - France, enjeux territoriaux
(Quatrième trimestre 2009)

Voir le sommaire de ce numéro

Marseille : une métropole en mutation

Simon Ronai

Résumé : Marseille : une métropole en mutation

Marseille fut une ville en déclin jusqu’à ces dernières années. Il est vrai que la municipalité et la communauté urbaine ne maîtrisent plus qu’une part réduite de leur devenir mais leurs profondes difficultés tiennent aussi à la combinaison de phénomènes que pourtant la plupart des autres grandes villes françaises et de nombreux ports ont su affronter et parfois surmonter. Ainsi, l’indispensable transformation économique et territoriale du port fut ralentie par une situation conflictuelle entretenue par la CGT ; la chute des emplois industriels n’a pas été suffisamment compensée par la création d’emplois tertiaires de haut niveau ; la rénovation urbaine, inachevée, reste confl ictuelle. Les rivalités anciennes, y compris au sein d’une même famille politique, ont fortement aggravé la situation. Seule l’intervention de l’État a permis de relancer Marseille et d’amorcer l’inévitable mutation économique et sociale qui efface peu à peu les anciens clivages politiques et entraîne la mise en place d’un nouveau dispositif de gestion territoriale politique et économique.

Abstract : Marseilles : a changing metropolis

Up to recently, Marseilles used to be a declining city. It is true that both the city and the metropolitan government have very little control of their own fate but many French other cities and harbors had been confronted to same type of challenges and for some, had managed to overcome difficulties. But in Marseilles, the confrontational style of the dockers union, CGT, slowed down the necessary economic and territorial transformation of the port : job creation in the service industry were not sufficient to make up for the loss of industrial jobs : unfinished urban renovation remains confl ictual. The situation is made worse by old rivalries and internal divisions within parties. The necessary economic and social mutations and the new economic boost benefiting the city have only been made possible thanks to the direct intervention of the state, which lowered tensions and lead to a new territorial and economic management of the city.

Cet article sur cairn.info (payant pendant deux ans, gratuit ensuite ; Attention : mise en ligne tardive)

 

Nous écrire : — abonnements & routage :