HÉRODOTE   Accueil
  Bulletin d'Abonnement
  Institut Français de Géopolitique
  Liste de diffusion Hérodote / IFG

Directeurs

Béatrice Giblin,
Yves Lacoste.

Comité de Rédaction


Frédérick Douzet,
Sonia Jedidi,
Barbara Loyer,
Delphine Papin,
Jean-Luc Racine,
Jérémy Robine,
Philippe Subra,
Frédéric Encel.

Thèmes envisagés*

- Amérique Latine
- Sahel
- Inde
- Migrations
- Islams
- Questions mémorielles
- Le Nil
- Éthiopie
- Afrique sub-saharienne


* Attention : il ne s'agit pas de titres de numéros à venir et rien ne garantit que de ces thèmes aboutissent un jour à des numéros. -

Les auteurs

A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z

Rechercher



 

144 — L’extrême droite en Europe
(premier trimestre 2012)

Voir le sommaire de ce numéro

Deux visions de l’extrême droite dans l’ex-Yougoslavie : les cas de la Slovénie et de la Serbie

Laurent HASSID

Résumé :

Dans les deux anciennes républiques yougoslaves de Slovénie et de Serbie, indépendantes depuis 20 ans, l’extrême droite se manifeste de manière très différente. En Slovénie, le parti d’extrême droite, le SNS de Zmago Jelincic, n’est qu’un acteur secondaire du nationalisme, laissant le rôle essentiel au leader du parti conservateur (SDS) de Janez Jansa, Premier ministre de 2004 à 2008, comme l’a démontré l’exploitation politique de l’affaire des effacés. En Serbie, au contraire, le Parti radical de Vojislav Seselj a failli gagner des élections nationales à plusieurs reprises et des groupuscules, souvent violents, disséminés dans la société civile, se revendiquent d’extrême droite. L’indépendance du Kosovo en février 2008 a contribué à scinder l’extrême droite serbe avec la création du Parti progressiste dirigé par l’ancien dauphin de Seselj, Tomislav Nikolic, qui se présente désormais en chef d’un parti conservateur face au parti pro-européen du président Boris Tadic. Entre un parti conservateur slovène qui glisse vers un nationalisme excessif et l’extrême droite serbe qui se cherche une respectabilité, les débats autour de la nation restent primordiaux dans ces deux États balkaniques.

Abstract : Two visions of far right in Ex-Yugoslavia : Slovenia and Serbia cases

In the former Yugoslav republics of Slovenia and Serbia, both independent since 1991, the right-wing extremism phenomenon takes on different characteristics. As the case of the Erased people desmonstrates in Slovenian nationalist discourse, Zmago Jelincic’s Slovenian National Party plays a secondary role to the protagonist Prime Minister Janez Jansa between 2004 and 2008. By contrast, Vojislav Seselj’s Serbian Radical Party came close to winning national elections on several occasions and violent grassroots groups habitually identify themselves as right-wing extremists. The emergence of an independent Kosovo in February 2008 contributed to a divide extremist right-wing factionalism in Serbia. The main factions that emerged are one led by Tomislav Nikolic, once in Seselj’s Radical Serbian Party, who now presents himself as the leader of a conservative political movement against Boris Tadic’s pro-European party. Given Slovenia’s conservative party, which leans towards excessive nationalism, Serbia’s extreme far-right, which presents itself as more moderate debates about the nation continue to be essential in the two Balkan states.

Cet article sur cairn.info (payant pendant deux ans, gratuit ensuite ; Attention : mise en ligne tardive)

 

Le sommaire de ce numéro :

144 — L’extrême droite en Europe
(premier trimestre 2012)

Les résumés et les articles complets :

R Résumé seul                    A Article complet

A Présentation par la rédaction Hérodote | Voir la présentation.

A Extrême droite en Europe : une analyse géopolitique par Béatrice Giblin | Voir l'éditorial.

R Les temps du vote Front national et de ses représentations par Bernard Alidières | Voir le résumé.

R L’extrême droite en Hongrie, Racines, culture, espace par Balzs Ablonczy, Blint Ablonczy | Voir le résumé.

A L’extrême droite allemande : une stratégie de communication moderne par Delphine IOST | Voir l'article.

R Les droites extrêmes et populistes dans les pays nordiques par Cyril Coulet | Voir le résumé.

R Les transformations urbaines et l’émergence des partis populistes de la droite radicale en Europe. Le cas de la ville de La Haye par Sako Musterd, Wouter Van Gent | Voir le résumé.

R « Ceci n’est pas un parti » : le véhicule fantôme de l’anti-islamisme de Geert Wilders par Virginie Mamadouh, Herman van der Wusten | Voir le résumé.

R Deux visions de l’extrême droite dans l’ex-Yougoslavie : les cas de la Slovénie et de la Serbie par Laurent HASSID | Voir le résumé.

R Le nouveau nationalisme en Russie par Anastasia Mitrofanova | Voir le résumé.

R Les législatives de 2011 dans l’« archipel de la puissance » : prémices d’un pluralisme politique à la russe ? par Kevin Limonier | Voir le résumé.

A La forte croissance de Plataforma per Catalunya : à l’aube d’un nouveau national-populisme en Espagne ? par Hassen Guedioura | Voir l'article.

A L’ extrême droite au Royaume-Uni : Une réelle imprégnation idéologique dans l’ espace politique et public au cours de la dernière décennie par Kevin Braouezec | Voir l'article.

R Lettre d’Athènes par Xavier Houdoy | Voir le résumé.

Ce numéro sur cairn.info (payant pendant deux ans, gratuit ensuite ; Attention : mise en ligne tardive)

Selection of Herodote papers with English Full Text (cairn.info)

 

Nous écrire : — abonnements & routage :