« Histoire d’ une mobilisation ». Dynamiques de mobilisation locale et influences internationales au sein de trois communautés libyennes

par Emadeddin Badi

Résumé :

Le contexte géopolitique libyen actuel résulte, d’une part, d’une multiplicité d’acteurs internationaux poursuivant leurs intérêts propres, mais aussi de fragmentations aux niveaux local et national, qui déterminent souvent les dynamiques de mobilisation (et de démobilisation) des acteurs armés. Pour mieux saisir la complexité de ces enjeux, cet article aborde trois études de cas : les milices de Tripoli, les groupes armés de la ville de Misrata et l’ A rmée arabe nationale libyenne de Khalifa Haftar – à travers lesquels sont explorées différentes dynamiques de mobilisation dans des oligopoles de violence. Contrairement à la présence symbolique d’un monopole sur la violence et à la présence d’ordres de gouvernance fondés sur des lois dans l’« État idéal », les oligopoles de violence se caractérisent par une multiplicité d’acteurs locaux intégrant la violence à leur mode opératoire, et bénéficiant de différents degrés de légitimité. Ces acteurs peuvent rivaliser ou coopérer les uns avec les autres, mais aussi avec l’État. À chaque cas d’étude sélectionné correspond une dynamique distincte concernant les rivalités de pouvoir entre les principaux acteurs, et ce à plusieurs niveaux : groupes armés, institutions officielles et sponsors régionaux. À travers l’étude de ces différents oligopoles, les intersections entre les échelles communale, locale, nationale et internationale démontrent qu’un cadre analytique centré sur l’État peine à analyser une telle confluence de politiques internationales et de dynamiques communautaires susceptibles de déclencher les mobilisations ou d’engendrer la fragmentation des groupes armés. Cet article examine donc de manière critique le rôle et les stratégies des acteurs internationaux dans le déclenchement, l’appui ou la fragmentation de ces processus de mobilisation, ainsi que leurs impacts sur les rivalités locales. Pour ce faire, est utilisé le cadre théorique des Critical Security Studies (études critiques de sécurité) pour analyser ces phénomènes à différents niveaux.

Abstract : “History of a mobilization” – dynamics of local mobilization and international influence within three Libyan communities

The contemporary Libyan geopolitical landscape is simultaneously the theatre of a multiplicity of international actors pursuing their own interests, but also of fragmentation at the local and national levels that often determine the dynamics of mobilization (and demobilization) of armed actors. In order to better understand the multi-dimensionality of these interconnected phenomena, this paper focuses on three case studies – the Tripoli militias, the predominantly Misratan-based BunyanAl-Marsous coalition and the Libyan Arab Armed Forces of Khalifa Haftar – through which we explore different dynamics of mobilization within oligopolies of violence. In contrast to the symbolic presence of a monopoly on violence and application of rules-based orders in the “ideal state”, oligopolies of violence are characterized by a multiplicity of local actors that wield violence, possessing varying degrees of legitimacy, that may compete or cooperate with one another, and with the state. Each case study presents a distinct manifestation of power rivalries between the main actors at different levels : those of armed groups, official institutions, and regional sponsors. Through the study of these oligopolies of violence, the intersections between the communal, local, national, and international scales of influence demonstrate that an analytical framework centred on the “State” cannot capture how the confluence of international policies and community dynamics can trigger or support mobilization or induce the fragmentation of armed groups. This paper therefore critically examines the roles and strategies of international actors play in impacting local mobilization processes and armed groups’ fragmentation, and how they also influence local power rivalries. To analyze these multi-layered phenomena, a theoretical framework derived from the schools of Critical Security Studies is used.

Cet article sur cairn.info (payant pendant trois ans, gratuit ensuite ; Attention : mise en ligne tardive)


  • Les Auteurs

    Afficher les auteurs en cliquant sur l'initiale de leur nom :
    (Uniquement à partir du numéro 109, second trimestre 2003)
    A B C D E F G H I J K L M
    N O P Q R S T U V W X Y Z

  • Thèmes envisagés

    Thème (date de rendu des articles)
    - Libye (bouclé)
    - Pandémie et géopolitique (juin 2021)
    - USA (août 2021)
    - Le Nil OU Éthiopie OU Bassin de la mer Rouge (non déterminé)
    -… Lire la suite.

  • Abonnements

    « Papier » uniquement :

    - Télécharger et imprimer un bulletin d'abonnement

    « Papier » + accès numérique :
    - via cairn.info

  • Trouver Hérodote

    - En version « papier » dans votre librairie : voir lalibrairie.com ou placedeslibraires.fr.
    - En version html et PDF, à l'article ou au numéro sur cairn.info.
    - Dans les bibliothèques universitaires : voir les disponiblités (sudoc).
    - Les numéros anciens et souvent indisponibles sont sur Gallica, le portail de la BNF.

  • Newsletter

    S'inscrire à la newsletter (uniquement les publications d'Hérodote ; désormais distincte de celle de l'Institut Français de Géopolitique).

  • Nous écrire

     
      Questions sur les abonnements