L’Ukraine entre Est et Ouest : les limites des grilles de lecture héritées de la Guerre froide

par Cyrille Gloaguen

Loin de ne représenter qu’un enjeu de politique intérieure, les récentes présidentielles ukrainiennes ont mis en exergue de nombreuses problématiques géopolitiques, dont certaines touchent l’ensemble du continent eurasiatique. Parmi celles-ci on trouve tout d’abord la question de la nature des rapports économiques, technologiques, culturels ou linguistiques entre la Russie et l’Ukraine. Leur prégnance façonne depuis une décennie les politiques extérieure et intérieure ukrainiennes transformant de facto l’Ukraine en une « zone de confins » entre l’Ouest et l’Est. Derrière le spectacle médiatique de ces élections, c’est aussi le devenir de l’espace économique commun lancé à Yalta en septembre 2003 par la Russie, le Kazakhstan, l’Ukraine et la Biélorussie qui s’est joué, tandis que la Pologne et les Pays baltes mettaient en œuvre une politique de recomposition de leur environnement géopolitique qui ne s’est très certainement pas décidée à Bruxelles. Sans nier la volonté de Viktor Iouchtchenko d’ancrer son pays dans l’espace euro-atlantique, il n’est pas du tout certain que l’Ukraine pourra se permettre aujourd’hui d’oublier Moscou.

Abstract : Ukraine between East and West : beyond the analytical grid inherited from the Cold war

Far from being only a question of domestic politics, the recently-held presidential elections in Ukraine brought to light a series of geopolitical issues, among which some of them concern the whole Eurasian continent. The first issue is linked to the nature of the economical, technological, cultural or linguistic relations between Russia and Ukraine. Their strong influence has been shaping the Ukrainian foreign and home politics for the last ten years, de facto turning Ukraine out of a boundary between East and West. Far from the way these elections attracted media attention, they also raised the fate of the Common Economic Area, Russia, Kazakhstan, Ukraine and Byelorussia agreed on in Yalta on September 2003, whereas Poland and the Baltic’s states launched a politics of reconstruction of their geopolitical environment, which was certainly not decided in Brussels. Without denying Viktor Yushenko’s will to make of his country a part of the Euro Atlantic bloc, it is not at all certain that Ukraine will be given the choice to forget Moscow for the time being.

Cet article sur cairn.info (payant pendant trois ans, gratuit ensuite ; Attention : mise en ligne tardive)


  • Les Auteurs

    Afficher les auteurs en cliquant sur l'initiale de leur nom :
    (Uniquement à partir du numéro 109, second trimestre 2003)
    A B C D E F G H I J K L M
    N O P Q R S T U V W X Y Z

  • Thèmes envisagés

    - Le Maghreb (septembre 2020)
    - Le Brésil (janvier 2021)
    - Climat et Géopolitique (avril 2021)
    - Aérien et spatial (juillet 2021)
    - Islams (non déterminé)
    - Questions… Lire la suite.

  • Abonnements

    « Papier » uniquement :

    - Télécharger et imprimer un bulletin d'abonnement ; ou bien :
    - s'abonner en ligne via Alternatives Économiques (alterabo.fr).

    « Papier » + accès numérique :
    - via cairn.info

  • Trouver Hérodote

    - En version « papier » dans votre librairie : voir lalibrairie.com ou placedeslibraires.fr.
    - En version html et PDF, à l'article ou au numéro sur cairn.info.
    - Dans les bibliothèques universitaires : voir les disponiblités (sudoc).
    - Les numéros anciens et souvent indisponibles sont sur Gallica, le portail de la BNF.

  • Newsletter

    S'inscrire à la newsletter (uniquement les publications d'Hérodote ; désormais distincte de celle de l'Institut Français de Géopolitique).

  • Nous écrire