HÉRODOTE   Accueil
 Abonnement : bulletin | en ligne
  Institut Français de Géopolitique
  Liste de diffusion Hérodote / IFG

Directeurs

Béatrice Giblin,
Yves Lacoste.

Comité de Rédaction


Frédérick Douzet,
Sonia Jedidi,
Barbara Loyer,
Delphine Papin,
Jean-Luc Racine,
Jérémy Robine,
Philippe Subra,
Frédéric Encel.

Thèmes envisagés*

- Asie du Sud-Est
- Géopolitique de la Datasphère
- Afrique sub-saharienne
- Australie
- Islams
- Questions mémorielles
- Le Nil
- Éthiopie


* Attention : il ne s'agit pas de titres de numéros à venir et rien ne garantit que de ces thèmes aboutissent un jour à des numéros. -

Les auteurs

A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z

Rechercher



 

124 - Proche-Orient, géopolitique de la crise
(premier trimestre 2007)

Voir le sommaire de ce numéro

La communauté chiite, première victime de l’implosion de la société irakienne

Pierre-Jean LUIZARD

Résumé

L’Irak connaît depuis l’invasion américaine une implosion sans fin de sa société. D’abord intercommunautaire, ce processus s’est généralisé et a abouti à la constitution de fiefs locaux où les intérêts mafieux le disputent aux intérêts communautaires et politiques. L’évolution de la communauté chiite illustre de façon exacerbée ce qui se passe à l’échelle de la société irakienne tout entière. Les chiites d’Irak partagent avec les chiites du monde musulman, à l’exception notable de l’Iran, le fait d’avoir été une communauté dominée socialement et politiquement par les sunnites. Avant leurs coreligionnaires, les chiites d’Irak s’étaient engagés dans un mouvement d’émancipation qui fut réprimé dans le sang par le régime de Saddam Hussein, alors allié aux grandes puissances, notamment occidentales, face à la révolution islamique en Iran. Mais, en 2003, ce mouvement d’émancipation a rencontré les impératifs de l’occu- pation américaine. La communauté chiite s’est ralliée à un processus communautariste confessionnel, parachevé avec le ralliement fin 2005 de la mouvance sadriste à l’Alliance irakienne unifiée qui bénéficie de la bénédiction de l’ayatollah Sistani. Cette unification des chiites s’est faite au nom du respect « du droit de la majorité ». C’est précisément parce qu’elle est majoritaire en Irak, que la communauté chiite s’est divisée en même temps de façon toujours plus accentuée sur des bases régionales, de quartier, tribales et claniques. L’absence deréelle souveraineté, liée à une reconstruction « à la libanaise », a condamné tous les acteurs politiques et religieux à s’opposer les uns aux autres sur la base d’intérêts particuliers.

Abstract : The Shia community, first vicitim of the society’s implosion in Iraq

Since 2003 American invasion, Iraq is going through a growing process of implosion of its society. Along sectarian lines fisrt, this process became general and led to local feuds where crime vies with political or/and sectarian interests. The evolution of Iraqi Shi’a is an exaggerated representation of what is widely spreading in the whole Iraqi society. Iraqi Shi’a share with other Shi’a over the Islamic world, except for Iran, a multisecular low status of political and social submission under Sunni rule. They were the first to get on a process of emancipation which was suppressed in blood bath by Saddam regime, then an ally with the great powers, particularly western powers, facing the islamic revolution in Iran. But, in 2003, this movement met with the requirements of the American occupa- tion. Iraqi Shi’a embarked on a sectarian process, which was achieved with Sadrists’ rallying at the end of 2005 to the United Iraqi Alliance (UIA), a Shi’a coalition built with Sistani’s blessing. This unification was carried out in the name of the respect of the « right of the majority ». But being the majority in Iraq is in fact just the reason why Iraqi Shi’a faced a process of endless divisions on regional, neighbourhood and tribal basis. The lack of real sovereignty, along with a « lebanese style »reconstruction, has condemned all political and religious actors to confront each other on the ground of sectarian, then private interests.

Cet article sur cairn.info (payant pendant deux ans, gratuit ensuite ; Attention : mise en ligne tardive)

 

Le sommaire de ce numéro :

124 - Proche-Orient, géopolitique de la crise
(premier trimestre 2007)

Les résumés et les articles complets :

R Résumé seul                    A Article complet

A présentation par la rédaction Hérodote | Voir la présentation.

A Au Moyen-Orient, des conflits qui s’aggravent en n’évoluant guère par Yves Lacoste | Voir l'éditorial.

R Guerre libanaise de juillet-août 2006 : mythes et réalités d’un échec militaire israélien par Frédéric Encel | Voir le résumé.

A L’« effet Nasrallah » : les conséquences de la guerre Iraélo-libanaise au Proche-Orient par Tareq ARAR | Voir l'article.

R Il était une fois un 12juillet 2006 à Beyrouth par Liliane BUCCIANTI-BARAKAT | Voir le résumé.

R La crise libanaise vue de Turquie par Laurent MALLET | Voir le résumé.

R Israël a-t-il un projet géopolitique ? par Emmanuel NAVON | Voir le résumé.

A Les Arabes d’Israël : une minorité nationale palestinienne ? par Suha SIBANY | Voir l'article.

R Équilibres militaires et stratégiques au Moyen-Orient par William LEDAY | Voir le résumé.

R Le croissant chiite : slogan, mythe ou réalité ? par François Thual | Voir le résumé.

R La communauté chiite, première victime de l’implosion de la société irakienne par Pierre-Jean LUIZARD | Voir le résumé.

A Le Kurdistan irakien par Berévan ADLIG | Voir l'article.

Ce numéro sur cairn.info (payant pendant deux ans, gratuit ensuite ; Attention : mise en ligne tardive)

Selection of Herodote papers with English Full Text (cairn.info)

 

Nous écrire : — abonnements & routage :