HÉRODOTE   Accueil
  Bulletin d'Abonnement
  Institut Français de Géopolitique
  Liste de diffusion Hérodote / IFG

Directeurs

Béatrice Giblin,
Yves Lacoste.

Comité de Rédaction


Frédérick Douzet,
Sonia Jedidi,
Barbara Loyer,
Delphine Papin,
Jean-Luc Racine,
Jérémy Robine,
Philippe Subra,
Frédéric Encel.

Thèmes envisagés*

- Amérique Latine
- Sahel
- Inde
- Migrations
- Islams
- Questions mémorielles
- Le Nil
- Éthiopie
- Afrique sub-saharienne


* Attention : il ne s'agit pas de titres de numéros à venir et rien ne garantit que de ces thèmes aboutissent un jour à des numéros. -

Les auteurs

A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z

Rechercher



 

139 — Géopolitique du Pakistan
(quatrième trimestre 2010)

Voir le sommaire de ce numéro

Géopolitique des relations sino-pakistanaises à l’ ère du terrorisme

Mathieu Duchâtel

Résumé :

Les relations sino-pakistanaises peuventelles être un facteur de stabilité en Asie du Sud ? Marquées par le sceau de la prolifération nucléaire et balistique, scellées dans une rivalité géopolitique avec l’Inde au cœur de la guerre froide, elles ont plutôt servi des intérêts de puissance que la cause de la stabilité régionale depuis les années 1960, avant de traverser une période de remise en cause dans les années 1990. Mais la montée du terrorisme en Asie du Sud, l’essor des échanges sino-indiens et les incertitudes sur l’ avenir de l’ A fghanistan les inscrivent dans une géopolitique en mutation, où les dynamiques économiques, sécuritaires et stratégiques invitent les deux pays à repenser les finalités stratégiques de leur partenariat. Cet article montre que les initiatives chinoises récentes vis-à-vis du Pakistan, qui procèdent exclusivement au niveau bilatéral et visent à éviter que le Pakistan ne s’affaiblisse dans des proportions encore plus alarmantes, apportent une contribution limitée et ambiguë à la sécurité régionale.

Abstract : Geopolitics of ChinaPakistan relations in the era of terrorism

This paper asks whether Chinese foreign policy can be a stabilising factor on two main issues of South Asian security (terrorist groups in Pakistan targeting the coalition in Afghanistan and institutional targets in Pakistan and India, and separatist violence in Balochistan), even if Beijing turns down the West’s request for cooperation. Can China’s self-help effort to contain violence against its interests be beneficial to regional stability ? The paper explores potential incentives for China to conduct policies aimed at increasing domestic stability in Pakistan or influencing Islamabad’s foreign policy in the sense of regional stability. They include direct threats against Chinese expatriates, the need to monitor links between radical groups in Pakistan and the Xinjiang independence movement, prospects for the post-NATO security architecture in Afghanistan, and the regulation of IndiaPakistan strategic competition. It shows that recent developments in China-Pakistan relations have a very limited and ambiguous contribution to regional security, and almost no impact on domestic stability in Pakistan.

Cet article sur cairn.info (payant pendant deux ans, gratuit ensuite ; Attention : mise en ligne tardive)

 

Nous écrire : — abonnements & routage :