La dissuasion nucléaire sous la présidence Obama : bilan d’étape et perspectives

par Guillaume De Rougé

En renouant avec l’horizon d’un monde sans armes nucléaires, la première administration Obama a indirectement recherché une implication accrue des autres grandes puissances nucléaires, la Russie et la Chine, dans la lutte contre la prolifération, en priorité dans les crises iranienne et nord-coréenne. Mais l’administration Obama 2 rencontre des difficultés croissantes pour concilier la logique du Global Zero avec le maintien d’une tradition américaine de supériorité, ou primacy, dans le domaine nucléaire. D’un côté, les États-Unis cherchent à instaurer une forme de stabilité stratégique avec la Russie et la Chine, dans le cadre d’une reconnaissance de vulnérabilités mutuelles. Mais, d’un autre côté, Washington estime que les conditions de la stabilité stratégique ne peuvent plus être circonscrites au domaine nucléaire. Deux facteurs semblent témoigner des limites de cette notion, et jouent un rôle croissant dans le débat américain relatif à la dissuasion. Ces deux facteurs sont d’une part les évolutions en Asie, en particulier les perspectives de la relation sino-américaine, et d’autre part les incertitudes relatives à la militarisation du cyberespace.

Abstract : Nuclear Deterrence under President Obama. Status Report and Prospect

In reviving the horizon of a world without nuclear weapons, the first Obama administration has sought indirectly to increase the involvement of the two other major nuclear powers, Russia and China, in the fight against proliferation, primarily in the Iranian and North Korean crises. But the second Obama administration encounters increasing difficulties to reconcile the logic of the Global Zero with the preservation of American nuclear primacy. On the one hand, the United States seeks to establish some sort of strategic stability with Russia and China through the recognition of mutual vulnerabilities. But on the other hand, Washington believes that the conditions of stability can no longer, if ever, be confined to the nuclear field. Two factors seem to indicate the limits of this concept, and play an increasing role in the American debate on deterrence. These two factors are firstly the developments in Asia, particularly the prospects for Sino-US relations, and secondly the uncertainties about the militarization of cyberspace.

Cet article sur cairn.info (payant pendant trois ans, gratuit ensuite ; Attention : mise en ligne tardive)


  • Les Auteurs

    Afficher les auteurs en cliquant sur l'initiale de leur nom :
    (Uniquement à partir du numéro 109, second trimestre 2003)
    A B C D E F G H I J K L M
    N O P Q R S T U V W X Y Z

  • Thèmes envisagés

    Thème (date de rendu des articles)
    - Bassin de la mer Rouge ou NIL-Mer Rouge (Novembre 2024)
    - Géopolitique des Pôles (janvier 2025)
    - La France (géopolitique… Lire la suite.

    Proposer un article (conseils aux auteurs)
  • Abonnements

    « Papier » uniquement :

    - Télécharger et imprimer un bulletin d'abonnement

    « Papier » + accès numérique :
    - via cairn.info

  • Trouver Hérodote

    - En version « papier » dans votre librairie : voir lalibrairie.com ou placedeslibraires.fr.
    - En version html et PDF, à l'article ou au numéro sur cairn.info.
    - Dans les bibliothèques universitaires : voir les disponiblités (sudoc).
    - Les numéros anciens et souvent indisponibles sont sur Gallica, le portail de la BNF.

  • Newsletter

    S'inscrire à la newsletter (uniquement les publications d'Hérodote ; désormais distincte de celle de l'Institut Français de Géopolitique).

  • Nous écrire

     
      Questions sur les abonnements