Géostratégie du Viêt Nam dans les Spratleys et les États riverains de l’ASEAN

par Benoît De Tréglodé

Résumé :

Si l’on observe l’histoire de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN) depuis sa création en 1967, les îles Spratleys ont toujours représenté un litige entre le Viêt Nam et les pays riverains. Cet espace maritime est disputé par la Chine, le Viêt Nam pour leur intégralité, et, en partie, par Taïwan, les Philippines, la Malaisie et Brunei. Les États plaignants citent tous l’usage historique pour étayer leurs revendications maritimes, lesquelles n’ont fait l’objet jusqu’à présent d’aucun traitement collectif ; chacun à leur manière ces États ont fait de ces revendications maritimes un élément de leur stabilité politique en y drainant le patriotisme de leurs peuples. Si la politique maritime de la Chine concentre l’attention du monde, ce grand voisin offre aussi l’avantage aux pays riverains de ne pas avoir à débattre bilatéralement de leurs contentieux. En mettant un terme juridique aux prétentions de Pékin en mer de Chine méridionale, la décision de la Cour pénale d’arbitrage (CPA) de La Haye en 2016 a changé les choses ; tout en n’accordant pas de valeur juridique aux prétentions chinoises dans la région, le texte questionne également la place des autres États riverains, et notamment celle du Viêt Nam, ainsi que le faible traitement accordé par l’ASEAN à la gestion de ces différends maritimes entre États membres.

Abstract : Vietnam’s geostra­tegy in the Spratly islands and ASEAN’s riparian states

Looking back at the history of the Association of Southeast Asian Nations (ASEAN) since its inception in 1967, the Spratly islands have always represented a dispute between Vietnam and the riparian countries. This maritime space is disputed by China, Vietnam in their entirety and, in part, by Taiwan, the Philippines, Malaysia and Brunei. The complaining States all cite historical usage to support their maritime claims, which have so far not been the subject of any collective treatment ; each in its own way these States have made these maritime claims an element of their political stability by draining the patriotism of their peoples. While China’s maritime policy focuses the world’s attention, this large neighbor also offers the advantage to the riparian countries of not having to debate their disputes bilaterally. By putting a legal end to Beijing’s claims in the South China Sea, the judgment of the Criminal Court of Arbitration (CPA) in The Hague in 2016 changed things, while not giving legal value to Chinese claims in the region, the text also questions the place of other coastal states, and in particular that of Vietnam, as well as the poor treatment accorded by ASEAN to the management of these maritime disputes between Member States.

Cet article sur cairn.info (payant pendant trois ans, gratuit ensuite ; Attention : mise en ligne tardive)


  • Les Auteurs

    Afficher les auteurs en cliquant sur l'initiale de leur nom :
    (Uniquement à partir du numéro 109, second trimestre 2003)
    A B C D E F G H I J K L M
    N O P Q R S T U V W X Y Z

  • Thèmes envisagés

    - Le Maghreb (septembre 2020)
    - Le Brésil (janvier 2021)
    - Climat et Géopolitique (avril 2021)
    - Aérien et spatial (juillet 2021)
    - Islams (non déterminé)
    - Questions… Lire la suite.

  • Abonnements

    « Papier » uniquement :

    - Télécharger et imprimer un bulletin d'abonnement ; ou bien :
    - s'abonner en ligne via Alternatives Économiques (alterabo.fr).

    « Papier » + accès numérique :
    - via cairn.info

  • Trouver Hérodote

    - En version « papier » dans votre librairie : voir lalibrairie.com ou placedeslibraires.fr.
    - En version html et PDF, à l'article ou au numéro sur cairn.info.
    - Dans les bibliothèques universitaires : voir les disponiblités (sudoc).
    - Les numéros anciens et souvent indisponibles sont sur Gallica, le portail de la BNF.

  • Newsletter

    S'inscrire à la newsletter (uniquement les publications d'Hérodote ; désormais distincte de celle de l'Institut Français de Géopolitique).

  • Nous écrire