La place des logiciels libres et open source dans les nouvelles politiques du numérique en Russie

par Marie-Gabrielle Bertran

Résumé :

À partir du mandat de Dmitrij Medvedev à la tête de la Fédération de Russie, entre 2008 et 2012, le gouvernement russe s’est tourné vers la mise en place d’une économie du numérique ayant pour but de devenir un secteur de compétitivité et un outil de rayonnement majeur du pays sur le marché international.

Cependant, les révélations d’Edward Snowden en 2013 ont justifié l’engagement du gouvernement russe pour le développement d’un marché des technologies domestiques, revendiquant la nécessité d’assurer la souveraineté numérique du pays contre la dépendance à des entités extérieures (en particulier les entreprises domiciliées aux États‑Unis, dépendantes des autorités du pays).

Ces nouvelles orientations ont amené les autorités russes à envisager de nouveaux modes de développement et de nouveaux standards pour le marché intérieur du numérique, en particulier dans le cadre des marchés publics, afin d’assurer le plus rapidement possible l’indépendance technologique du pays (d’ici à 2020 dans le cadre du « Programme d’État pour une société de l’information 2010-2020 » adopté en novembre 2010 ; puis à 2030, avec le « Programme d’État pour une société de l’information 2017-2030 »).

Les solutions libres et open source se sont alors imposées grâce à leur code source ouvert, qui assure la faiblesse de leur coût d’exploitation et la possibilité de contrôler leur fonctionnement.

Abstract : Role of the free and open-source software in the new digital policies in Russia

When Dmitri Medvedev began his presidency in 2008 (and until 2012), the Russian government chose to promote the development of a new digital economy, with the idea that it would become a competitive sector and a tool for the external power of the country on the international market.

However, in 2013, Edward Snowden’s revelations happened to justify the interest of the Russian government in the development of a strong, diversified digital industry in the internal market, through the claim that it was necessary to ensure the digital sovereignty of the country against its dependency on external entities especially to the authorities and digital companies in the United States.

This new tendency brought the Russian authorities to examine new kinds of development and new standards for the internal digital market, especially regarding the regulation frame of the public market, in order to ensure, as soon as possible (before 2020, in accordance with the “State Program for an information society 2010-2020” ; and then, before 2030, with the “State Program for an information society 2017-2030”), the technological independence of the country.

In this regard, free and open-source software appeared as a practical solution, since its open (publicly readable) code ensures low exploitation costs and the possibility to control its functions.

Article complet

Télécharger [PDF]

  • Les Auteurs

    Afficher les auteurs en cliquant sur l'initiale de leur nom :
    (Uniquement à partir du numéro 109, second trimestre 2003)
    A B C D E F G H I J K L M
    N O P Q R S T U V W X Y Z

  • Thèmes envisagés

    - Le Maghreb (septembre 2020)
    - Le Brésil (janvier 2021)
    - Climat et Géopolitique (avril 2021)
    - Aérien et spatial (juillet 2021)
    - Islams (non déterminé)
    - Questions… Lire la suite.

  • Abonnements

    « Papier » uniquement :

    - Télécharger et imprimer un bulletin d'abonnement ; ou bien :
    - s'abonner en ligne via Alternatives Économiques (alterabo.fr).

    « Papier » + accès numérique :
    - via cairn.info

  • Trouver Hérodote

    - En version « papier » dans votre librairie : voir lalibrairie.com ou placedeslibraires.fr.
    - En version html et PDF, à l'article ou au numéro sur cairn.info.
    - Dans les bibliothèques universitaires : voir les disponiblités (sudoc).
    - Les numéros anciens et souvent indisponibles sont sur Gallica, le portail de la BNF.

  • Newsletter

    S'inscrire à la newsletter (uniquement les publications d'Hérodote ; désormais distincte de celle de l'Institut Français de Géopolitique).

  • Nous écrire