Résumé

Dans un pays de plus de 1,2 milliard d’habitants où 50 % des emplois sont encore agricoles, la géopolitique de l’agriculture est évidemment multiforme. Dans le cadre national, les tensions persistent entre États de l’Union indienne sur le partage des eaux fluviales indispensables aux cultures irriguées, mais de nouvelles formes de luttes opposent des communautés locales, paysannes ou tribales, aux grands projets industriels ou miniers qui entendent les déplacer sans compensation acceptable, tandis que la guérilla maoïste des naxalites persiste dans le « corridor rouge » de l’Inde centrale. La question sensible du partage des eaux complique aussi les relations de l’Inde avec ses voisins, surtout avec le Pakistan, mais aussi avec Népal, Bangladesh et Chine. Enfin, l’Inde défend avec vigueur ses intérêts au sein de l’OMC, qu’elle a bloquée plusieurs mois en 2014 sur la question des subventions liées aux stocks alimentaires nationaux. Le nouveau gouvernement de Narendra Modi, favorable à l’industrialisation et à l’agrobusiness, commence à redéfinir les politiques agricoles, forestières et environnementales dans un sens qui pourrait susciter de nouveaux conflits.

Abstract : The Geopolitics of Indian agriculture

In a one billion plus country where 50 % of the jobs are still related to farming and forests, the geopolitics of agriculture is sensitive at many levels. In India itself, classic conflicts between States on water sharing of rivers are still lingering, for the issue is vital to irrigation. While the Maoist guerrilla of the Naxalites is still active in the « red corridor » of Central India, new localised conflicts oppose local peasant or tribal communities to industries or mining companies eager to take over their land without adequate compensations. Water sharing issues and the « hydropolitics » of transnational rivers affect as well the relationship between India and its neighbours : Pakistan first of all, but also Nepal, Bangladesh and China. At the multilateral level, India has been able to block the WTO Doha cycle, before getting satisfaction on the issue of its subsidised massive food stocks. Proindustry and pro-agrobusiness, the new government of Narendra Modi is redefining the policies related to agriculture, forests and environment at the risk of eventually generating new conflicts.

Cet article sur cairn.info (payant pendant trois ans, gratuit ensuite ; Attention : mise en ligne tardive)


  • Les Auteurs

    Afficher les auteurs en cliquant sur l'initiale de leur nom :
    (Uniquement à partir du numéro 109, second trimestre 2003)
    A B C D E F G H I J K L M
    N O P Q R S T U V W X Y Z

  • Thèmes envisagés

    - Asie du Sud-Est
    - Afrique sub-saharienne
    - Islams
    - Questions mémorielles
    - Le Nil
    - Éthiopie

  • Abonnements

    « Papier » uniquement :

    - Télécharger et imprimer un bulletin d'abonnement ; ou bien :
    - s'abonner en ligne via Alternatives Économiques (alterabo.fr).

    « Papier » + accès numérique :
    - via cairn.info

  • Trouver Hérodote

    - En version « papier » dans votre librairie : voir lalibrairie.com ou placedeslibraires.fr.
    - En version html et PDF, à l'article ou au numéro sur cairn.info.
    - Dans les bibliothèques universitaires : voir les disponiblités (sudoc).
    - Les numéros anciens et souvent indisponibles sont sur Gallica, le portail de la BNF.

  • Newsletter

    S'inscrire à la newsletter commune avec l'Institut Français de Géopolitique (actualités de l'IFG et publications d'Hérodote).

     

  • Nous écrire