Les données personnelles jouent dans l’actuelle révolution sociétale un rôle aussi essentiel pour l’économie que fondamental pour les choix politiques. Alors que leur production augmente exponentiellement, leur exploitation a permis dans la décennie passée, une croissance, sans précédent dans l’histoire industrielle, des géants de l’Internet comme Google ou Facebook.
Pourtant, en dépit de l’importance des données dans la nouvelle économie, l’activité en ligne et les flux de données ne sont pas pris en compte dans nos indicateurs traditionnels tels que la balance commerciale, ou le cours des matières premières. L’objectif de cet article est de montrer la pertinence de certaines métriques de flux de données pour mesurer cette activité aujourd’hui essentiellement invisible.
Il s’agit dans un premier temps d’analyser comment fonctionnent les industries de la collecte de données que sont aujourd’hui les grandes plateformes d’intermédiation qui occupent dans le monde une position absolument dominante. Dans un second temps, une cartographie des flux de données à partir de certains pays représentatifs met en évidence les asymétries de connaissance dans cette nouvelle économie.

Abstract : Social Data, the Most Coveted of Object

Personal data play in the undergoing social revolution a role, which is as important for the economy as it is fundamental for the political choices. As their production increases exponentially, the exploitation of these data in the last decade has lead to a growth of the Internet giants, such as Google or Facebook, unprecedented in the history of industry.
But, despite their importance in the new economy, neither online activity nor data flows are taken into account in traditional indicators, such as commercial balances, or raw materials price indexes. The objective of this paper is to show the relevance of data flows metrics to measure this activity, which today stays essentially invisible.
We first show how the data collecting industry, based on the main intermediation platforms, work. These platforms occupy a dominant position in the world. In Europe for instance, they collect most of the personal data produced online, which is exported to the US. We then establish a cartography of data flows, based on some representative countries, including France, Korea, Egypt, Brazil, and of course the US and China, giants in the field, which exhibits the knowledge asymmetries of the new economy.

Cet article sur cairn.info (payant pendant trois ans, gratuit ensuite ; Attention : mise en ligne tardive)


  • Les Auteurs

    Afficher les auteurs en cliquant sur l'initiale de leur nom :
    (Uniquement à partir du numéro 109, second trimestre 2003)
    A B C D E F G H I J K L M
    N O P Q R S T U V W X Y Z

  • Thèmes envisagés

    - Asie du Sud-Est
    - Afrique sub-saharienne
    - Islams
    - Questions mémorielles
    - Le Nil
    - Éthiopie

  • Abonnements

    « Papier » uniquement :

    - Télécharger et imprimer un bulletin d'abonnement ; ou bien :
    - s'abonner en ligne via Alternatives Économiques (alterabo.fr).

    « Papier » + accès numérique :
    - via cairn.info

  • Trouver Hérodote

    - En version « papier » dans votre librairie : voir lalibrairie.com ou placedeslibraires.fr.
    - En version html et PDF, à l'article ou au numéro sur cairn.info.
    - Dans les bibliothèques universitaires : voir les disponiblités (sudoc).
    - Les numéros anciens et souvent indisponibles sont sur Gallica, le portail de la BNF.

  • Newsletter

    S'inscrire à la newsletter commune avec l'Institut Français de Géopolitique (actualités de l'IFG et publications d'Hérodote).

     

  • Nous écrire